Beauté

Trop de silicone tue la silicone

Si seulement Nabilla, Pamela ou autre avait pu lire cette phrase….

"Couvrez ce sein que je ne saurais voir"

« Couvrez ce sein que je ne saurais voir »

Nous n’allons absolument pas parler de prothèses mammaires par ici (oooooh) mais de cheveux (aaaaaah)… car je me suis mis au défi de passer 1 mois sans silicone dans l’ultime espoir de dompter ma chevelure!

J’ai eu le déclic en lisant cet article de coline,

« C’est alors que je me suis rendue compte que toutes ces femmes avec leurs cheveux gras, toutes celles qui se plaignent de devoir se laver les cheveux tous les jours, toutes celles qui rêveraient d’avoir le cheveu rêche et sec, toutes celles qui sont au bord de la banqueroute à force de vider 8 flacons de shampooings par semaine… A toutes ces femmes dont j’ai, à une époque, fait partie, j’ai envie de dire: arrêtez les silicones! Non mais sérieusement, je défie celles qui font face à ce problème de tenter durant au moins 1 mois… »

« Bingo me suis-je écriée! (oui je crie bingo, ça peut arriver à tout le monde), mais c’est tout moi ça!« , avec mes cheveux tendance j’ai-mis-ma-tête-dans-la-fritteuse, ma collection de shampoing/soin/avant-après shampoing/sérum/démêlants et j’en passe.

(oui alors là je fais comme si j’avais toujours su orthographier le mot « shampoing » mais en vérité je me pose la question à chaque fois que je dois l’écrire… ooing? ouing? oing?) (dernière solution retenue d’après google) (oui je me pose des questions existentielles) (bref)

je n'ai pas le temps de dire au revoir je suis en r'tard en r'tard en r'tard... (... et malpolie du coup)

je n’ai pas le temps de dire au revoir je suis en r’tard en r’tard… (… et malpolie du coup)

 

Avant de tenter, je me suis un peu renseignée sur les silicones (trois ans après tout le monde mais c’est mon petit côté retardataire)

J’ai aussi passé des heures à lire les étiquettes (je suis devenue une vraie experte) (non parce qu’il faut avouer que c’est quand même écrit tout petit) (sans compter qu’une fois sur deux le code bar est collé sur la liste des ingrédients…), j’ai ramé un peu avant de me faire ma propre petite tambouille…

 
Et alors t’en a retenu quoi? (ouuuh attention avec ce petit ton désagréable)

Allez, on sort le cahier, le stylo, les lunettes (pour les secrétaires cochonnes bigleux) et on note!

Les silicones, qu’est-ce donc?

Alors si vous voulez tout le procédé chimique pour l’obtenir vous pouvez lire cet article, sinon, pour faire simple, c’est un polymère obtenu après plusieurs transformations chimiques du silicium (ou sable).

La fabrication n’est donc pas naturelle, et ce n’est pas entièrement biodégradable, avec un impact sur l’environnement encore incertain. Cependant les silicones ont des propriétés chimiques intéressantes et surtout ils ne sont pas toxiques ce qui explique leur utilisation à grande échelle, notamment dans le domaine cosmétique.

Quels sont leurs actions sur les cheveux?

Les silicones sont employés comme des agents filmogènes, ils entourent et gainent les cheveux qui deviennent plus beaux, plus doux et plus lisses au toucher.

bon ici il doit aussi y avoir de la matière vivante je pense… (bon appétit)

 

Attention à ne pas perdre de vue qu’un cheveux c’est de toute façon de la matière morte (mis à part la racine), et que la seule manière de le réparer, c’est de le couper! Comme on ne veux pas tous se retrouver qu’avec des racines sur la tête (quoique ça en ferait gagner du temps quand même!), les silicones comblent les brèches et permettent au cheveux de paraitre plus beau à court terme.

Par contre ils ne s’éliminent pas totalement au rinçage (il y a différentes catégories de solubilité des silicones dans l’eau) et ils sont ainsi accusés d’étouffer le cheveux à la longue, et de l’alourdir. Le cheveux se retrouve alors plus terne, plus raplapla et regraisse plus vite. C’est d’autant plus vrai pour les shampooings qui peuvent étouffer le cuir chevelu.

 
Comment les reconnait-on?

Les silicones se finissent par -icone -iconol -siloxane -silane.

Tous les silicones n’ont pas la même action sur les cheveux, ils peuvent être classé en trois catégories. (soluble, non soluble et ceux qui ont besoin de sulfates pour s’éliminer).

Les silicones solubles dans l’eau sont éliminés au rinçage sous la douche, et ont donc peu de chance d’étouffer vos cheveux ou d’empêcher l’eau de pénétrer à l’intérieur de la fibre capillaire. Il s’agit de tous les silicones commençant par PEG, le Dimethicone Copolyol ainsi que certains autres (je vous invite à regarder une liste complète, je n’ai pas une folle folle envie de lister 150 silicones, je ne pense pas que ça soit passionnant…) (si?)

Je vous invite à lire cet article qui fournit une liste des bons et mauvais silicones (et que j’ai trouvé très intéressant et assez objectif)

Certains silicones ne sont pas solubles mais s’éliminent facilement au shampoing (par exemple  l’amodimethicone).

Enfin, ceux que personnellement je cherche à bannir sont les silicones non solubles, et qui nécessitent des shampoings forts, contenant des sulfates pour les enlever. Ils ont tendance à former ce fameux « film » le long du cheveux, et empêchent ainsi l’eau de pénétrer. Ils permettent d’éviter les frisottis en capturant l’eau et en l’empêchant de s’évaporer, ils sont surtout utilisés dans les produits lissants.

Et les sulfates, les parabens?

Je me suis beaucoup moins renseignée, mais de ce que j’ai retenu, les sulfates permettent de faire mousser le shampoing. Ils peuvent être irritant pour le cuir chevelu car c’est un produit détergent (et sont accusés de ternir les couleurs). De plus ils ne sont pas biodégradables. Par contre, ils sont faciles à repérer, ils se terminent par -sulfate (pas très malins les sulfates)

Les parabens sont des conservateurs, ils n’ont aucun effet sur les cheveux et ils se terminent par -paraben (pas plus malins que les sulfates ceux-là). Ils se cachent aussi sous le nom « hydroxybenzoate » (c’est le cerveau de la bande surement)

Bon c’est pas le tout mais on résume? (attention à ce petit ton j’ai dit)

Les silicones sont des composés qui permettent de masquer les dégats des cheveux sur le moment, les cheveux paraissent beaux et brillants à court terme. Mais certains silicones sont insolubles et peuvent abimer et etouffer la fibre capillaire.
Ils se terminent par les suffixes -icone -iconol -siloxane -silane.

(et avouez que vous n’avez plus employé le mot « suffixe » depuis le CE2!)

les-suffixes-b1-b2

Vous savez tout les ptits loups! (oui les silicones ça me donne envie de faire des rimes à moi…)

R.D.V dans un mois pour une revue sur les produits que j’ai choisi, et les résultats!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

3 réflexions sur “Trop de silicone tue la silicone

  1. super article, très intéressant!
    Bon courage pour cette quête anti silicone qui je pense s’annonce pas facile car il doit y en avoir un peu partout?!
    J’attend la suite avec impatience^^
    des bisous

    • Merci beaucoup pour ton commentaire ça fait plaisir 🙂
      hééé oui y’en a un peu partout mais je suis devenue pro dans le decryptage d’étiquette! J’attends de bien tester les produits avant d’en parler!
      bisous

  2. Pingback: Un mois sans silicone | liferunaway

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s